Depuis 2017 et 2018, les assistants vocaux de Google et Amazon ont largement investi les foyers Français. Mais lequel choisir pour sa maison connectée ? Quels sont leurs avantages et leurs faiblesses ? Comment ça marche avec l’écosystème Kooms ?

Connectées en Wi-Fi à la box internet du foyer, les enceintes connectées sont devenues en quelques années les produits high-techs vedettes en France et dans le monde, à tel point qu’on en oublie la grande avancée technologique qu’ elles représentent. Ces assistants personnels nous permettent de côtoyer l’intelligence artificielle au quotidien !

Google Home et Alexa sont des systèmes utilisés pour le divertissement, le pilotage d’objets connectés et l’assistance, capable de répondre aux demandes vocales des utilisateurs. Tous deux se revendiquent comme assistant domotique, l’objet au cœur de la maison connectée, c’est pourquoi nous vous proposons une comparaison de leurs utilisations dans l’écosystème connecté de Kooms notamment au travers des systèmes d’éclairages.

L’histoire

Les premières versions apparaissent en 2014 avec Amazon Echo et son intelligence artificielle nommée Alexa, une longueur d’avance donc sur son homologue Google, qui présente la Google Home en 2016 avec son intelligence artificielle nommée Google Assistant.

Les nouvelles générations d’Alexa et de Google sont devenues des systèmes plus aboutis et complets, qui répondent parfaitement aux exigences des consommateurs. Si bien qu’aujourd’hui il est difficile de savoir qui est le meilleur assistant, tant les fonctionnalités et les services sont comparables. Même au niveau du prix, ça se discute. Néanmoins, une réelle différence réside dans l’expérience utilisateur !

C’est un peu comme si vous deviez choisir entre un système Apple ou Android… Chacun possède sa propre expérience utilisateur et chacun possède ses adeptes.
Par ailleurs, que les pros Apple se réjouissent, les assistants Apple font leurs retours en 2021 ! Après l’échec de la HomePod classique, Apple lance HomePod Mini avec l’intelligence artificielle Siri !

Alexa ou Google Home ?

Avantages Google Assistant

  • Bien qu’arrivé après son semblable d’Amazon, l’assistant personnel Google semble combler son retard à grande vitesse. L’intelligence artificielle Google Assistant que l’on peut retrouver sur smartphone, compterait aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs contre 100 millions pour son homologue. Il serait présent dans 90 pays avec 30 langues différentes, soit deux fois plus qu’Alexa.
  • On peut imaginer qu’un géant de la tech comme Google puisse conforter rapidement son écosystème en intégrant ses services tels que Gmail, Google Maps ou encore Google Agenda.
  • L’intelligence artificielle de Google semble également plus performante que les autres, sans doute grâce à son accès privilégié au moteur de recherche.
    D’après l’étude de Loop Ventures, Google Assistant aurait une meilleure compréhension des commandes vocales émises et donnerait des réponses de meilleures qualités en retour à hauteur de 93% de réponses correctes, contre 83% pour Siri et 80% pour Alexa.

Avantages Alexa

  • L’assistant vocal Alexa avec l’Amazon Echo est donc le plus expérimenté sur le marché et sa grande force réside dans sa connectivité, grâce à de nombreuses marques compatibles.
  • Alexa se démarque dans la maison connectée en comptant aujourd’hui plus de 65 000 appareils connectés compatibles, soit quasiment trois fois plus que pour Google Home, même si le nombre d’appareils compatibles ne cessent d’augmenter.
  • Mais Alexa va encore plus loin grâce à l’intégration d’un contrôleur de communication Zigbee dans l’Amazon Echo Plus, permettant de contrôler directement certains objets connectés.
  • Les systèmes de routines et les interactions entre les objets connectés sont semble-t-il mieux exploités par Alexa. Les routines se déclenchent en action à partir de votre commande vocale, Amazon Alexa en a installé plus de 25 000 et vous propose de les configurer pour personnaliser votre expérience.

Les assistants personnels dans la maison connectée

Alexa et Google sont particulièrement adaptés si vous souhaitez contrôler vos objets connectés à la voix tels que vos lumières, vos prises, vos interrupteurs ou encore vos volets-roulants. Les deux systèmes vous permettent également de regrouper les appareils connectés et de les attribuer dans les pièces de votre maison, afin d’opérer un contrôle par zone ou par groupe.

Cependant, les assistants vocaux ne remplacent pas une box de contrôle domotique avec un dispositif 100% dédié ! On parle bien d’assistants, ils sont une valeur ajoutée dans la conception de votre maison intelligente. Comme Kooms, de nombreux acteurs de la maison connectée offrent une compatibilité avec ces assistants virtuels pour développer l’expérience du contrôle vocal. 

Au-delà de la musique, l’une des compétences les plus appréciées par les utilisateurs est la configuration de routines. Par exemple, créez une commande « Bonjour » qui actionne les lumières de votre cuisine à 50% et qui vous donne la météo du jour. 

Comparaison des assistants vocaux avec Kooms

Alexa & Google Home, comment ça marche avec Kooms ?

Dans les deux cas le paramétrage est identique, il faut utiliser l’application correspondant à votre assistant vocal pour la configuration de celui-ci.

  1. Pour contrôler vos appareils connectés Kooms avec les assistants vocaux, configurez tout d’abord votre écosystème connecté avec l’application Kooms. Une fois la configuration complète, trouvez les services associés à votre profil dans l’application puis sélectionnez votre assistant personnel pour obtenir un code de compatibilité.
  2. Le reste de la procédure se joue dans l’application de votre assistant personnel. Avec Alexa vous devez aller chercher la skill « Kooms » pour maison connectée, avec Google vous devez rechercher « Kooms » dans les services de contrôle de la maison, puis jumelez vos comptes avec le code de compatibilité. L’application de votre assistant vocal récupère alors automatiquement l’ensemble de la configuration que vous avez établie dans votre application Kooms.
  3. Pour utiliser les assistants vocaux, rien de nouveau, il vous suffit de prononcer “Alexa” ou “Ok Google” suivie de votre commande vocale. De là, tous les scénarios sont possibles, de la simple demande d’informations à la commande de scénarios : “Alexa, allume la lumière de la cuisine”, “Alexa, diffuse la playlist Chansons Françaises sur Spotify”, “OK Google, éteint la lampe du salon” ou “Ok Google, quelle est la météo aujourd’hui ?”.

Les tests Kooms : contrôle de la lumière

Nos tests sont concentrés sur la gestion de la maison connectée dans l’application et dans l’interaction vocale, avec nos appareils d’éclairages connectés Kooms. Le but est de déterminer quel assistant propose la meilleure expérience utilisateur avec nos solutions. Notre installation est configurée de la manière suivante :

Salon, 4 spots Calao
Cuisine, 1 ampoule Ara
1 scénario « salon détente »
1 scénario « Cuisine cool »

Google Home Mini

« Ok Google, éteint la lumière du salon »
« Ok Google, Allume Ara en lumière du jour et augmente Ara à 60% »
« Ok Google, baisse le salon à 60% et allume en blanc froid »
« Ok Google, allume le salon en blanc chaud »
« Ok Google, baisse la lumière de la cuisine de 20% »
« Ok Google, active la scène salon détente »
« Ok Google, active la scène cuisine cool »
« Ok Google, éteint la lumière de la cuisine dans 10 min »
« Ok Google, allume la lumière »
« Ok Google, quelles lumières sont allumés ? »
« Ok Google, éteint toutes les lumières dans 15 min »
« Ok Google, éteint les lumières tous les jours à 20h »

  • L’application Google Home conserve son identité visuelle et son expérience utilisateurs traditionnelle, amateurs des services Google (Gmail, Google Agenda…) vous ne serez pas perdus !
  • Retrouvez tous vos appareils dans chaque pièce de votre maison avec un contrôle rapide, immédiatement sur l’interface principale. L’application propose également de contrôler directement l’ensemble des éclairages de votre maison ou un contrôle par pièces.
  • Vous pouvez installer des routines bien pratiques selon vos usages, certaines sont déjà préconfiguré comme « Bonjour », « Heure du coucher » ou encore « Je suis de retour ». Ces routines sont bien faites, entièrement personnalisables et simples à mettre en place.
  • Google Home possède le gros avantage d’exécuter jusqu’à trois ordres consécutifs dans une même commande, un argument de poids qui simplifie nos interactions avec l’intelligence artificielle. Autre fonctionnalité intéressante, vous pouvez programmer une action dans le temps à la voix quand vous le souhaitez, ou savoir quels appareils sont allumés.
  • Les scénarios d’éclairages que vous avez configurés dans l’application Kooms sont conservés et acceptent la commande vocale, même s’ils ne sont pas renseignés dans l’application Google Home.
  • Quelques axes d’amélioration demeurent, la palette de couleur de blanc configuré par Google en commande vocale ne permet pas d’exploiter l’ensemble du spectre de couleur des éclairages Kooms (3000-4000K). Seul « Incandescent », « Blanc chaud », « Blanc froid » et « lumière du jour » fonctionnent, pour le reste il vous faudra les activer tactilement dans l’application.

Amazon Echo Plus

« Alexa, allume la lumière du salon à 50% »
« Alexa, allume Ara à en blanc froid »
« Alexa, baisse le salon à 20% »
« Alexa, augmente l’intensité de la cuisine »
« Alexa, active salon détente »
« Alexa, allume cuisine cool »
« Alexa, tamise la lumière du salon »
« Alexa, éteint toutes les lumières »

  • L’application Alexa dispose d’une interface dédiée à la gestion de la maison connectée, simple et ludique, cette interface permet une gestion de groupe par pièce ou par type d’appareils comme avec Google.
  • Toutes les modifications apportées à votre maison dans l’application Kooms, de l’ajout d’appareils à la configuration d’un nouveau scénario, fait l’objet d’une alerte Alexa pour vous en informer.
  • Alexa vous permet de contrôler la couleur de votre lumière entièrement à la voix, du blanc Chaud au blanc froid (3000-4000k) avec 3 autres positions intermédiaires.
  • Effectivement l’application vous offre un plus grand nombre de routines, plutôt simple à mettre en place et à utiliser, seulement la personnalisation est moins développée contrairement à Google.
  • En revanche, Alexa n’accepte pas la commande multiple et semble être plus limité dans la compréhension de commandes vocales.

Notre avis

Pour moi, l’intelligence artificielle de Google est plus appréciable à l’utilisation et plus complète en commande vocale, même si Alexa exploite légèrement mieux les compétences de nos produits.

L’expérience est très intéressante même s’il reste des axes d’améliorations pour les deux assistants personnels dans la maison connectée. Amazon Alexa et Google Home ne permettent pas d’exploiter toutes les fonctions d’éclairages proposés par Kooms, tel que le rythme circadien, ou les ambiances de vie disponibles dans notre application.

Mais rassurez-vous, Amazon Alexa ou Google Assistant, peu importe votre choix, nous vous garantissons une belle expérience dans la maison connectée Kooms !